• Claire

Tu vas pas mourir en allant en Roumanie !


Roumanie: pays d'Europe de l'Est qui suscite de nombreuses grimaces et autres blagues très lourdes (j'en peux plus de ce "s'il vous plait" langoureux si mal imité).

Ma version c'est plutôt ça:

Pays d'Europe de l'Est qui anéantira tous vos clichés et vous donnera envie de quitter la France plus souvent.

Récit d'un voyage d'une semaine en Roumanie (on est toujours vivantes !).


Le grand départ

Avec Mélissa, nous atterrissons à Bucarest mi-juin.

Je suis tellement heureuse de revenir. J'y ai passé 7 ans de ma vie, en expatriation avec mes parents. J'étais au Lycée Français Anna de Noailles. Mes plus belles années sont là bas !

Je n'ai pas mis les pieds à Bucarest depuis 2013.

Je sais que la ville a changé, mais je ne m'attendais pas à ça !

Il fait nuit, nous arrivons à 23h à notre appartement.

On a tellement faim ! Je reprends doucement mes marques mais je ne connais pas bien les rues où nous sommes. Nous cherchons un resto mais rien. On tombe sur un magasin ouvert 24h/24 tenu par une mamie. Ce sera pâtes au cascaval pour ce soir (fromage local qui ressemble au Babybel). Déjà ça annonce la couleur: il y a un magasin ouvert à presque minuit dans un quartier très calme !

A la découverte de Bucarest

Notre appartement est super bien placé (encore heureux pour une organisation de voyage :D) ! Nous partons visiter Bucarest à pied.

Nous sommes à côté du quartier de Lipscani. Surnommée "Le petit Paris" avant la période communiste, Il s'agit du seul quartier qui a gardé son charme au milieu des blocs de l'ex-URSS.

Lipscani a été entièrement refait ! Nous ne sommes plus obligés de regarder où l'on marche pour éviter de se tordre la cheville :)

Les bâtiments d'époque tutoient les églises Orthodoxes et les nombreux restaurants et bars.

Tous les restaurants proposent des plats traditionnels ainsi que des plats plus classiques de types pizzas et salades.

Si vous souhaitez vraiment vous rendre dans un restaurant typique, allez chez Caru cu bere (à réserver au moins 2 jours avant pour le soir), de préférence le weekend pour profiter du spectacle de danse traditionnelle. Le cadre est somptueux et vous n'aurez plus faim en sortant (les portions sont énormes...comme partout en Roumanie !)

De nombreux musées vous attendent à Bucarest: le musée d'histoire naturelle, le musée du village, le musée d'histoire de la Roumanie, le musée national d'art, le Palais Cotroceni, le musée Zambaccian ou encore le Palais du Parlement. Ce dernier reste un incontournable pour votre passage à Bucarest. Il s'agit de l'ancien Palais construit sous le dictateur communiste Ceaucescu (édifice non achevé), qui est aujourd'hui le deuxième bâtiment le plus grand du monde après le Pentagone. La visite est guidée (il y a une visite en français par jour) et coûte 10€ par adulte et 2.50€ par enfant (gratuit jusqu'à 6 ans). La prise de photographies avec un appareil photo est payante en supplément. Si vous prenez des photos avec votre smartphone, cela sera gratuit :)

La visite est à réserver au plus tôt un jour avant, par téléphone.

Plus d'informations ici.

La vie nocturne

Vous ne pouvez pas aller à Bucarest sans profiter de la vie nocturne.

En France, je ne suis personnellement pas une grande fan des boîtes de nuit et autres bars.

Mais ici, tout est différent !

En été, il y a des terrasses partout, avec des musiques différentes à chaque coin de rue.

Vous pouvez vous choisir d'aller au restaurant à 23h (ou même à 15h), vous serez toujours servis !


Durant notre passage nocturne à Lipscani, il a été très compliqué de choisir là où nous allions nous arrêter. Il y avait tellement de choix ! Nous avons opté pour un restaurant traditionnel, la Taverna Covaci, avec une petite palinca pour bien commencer (eau de vie à 40 degrés, le plus souvent à la prune). C'est un super resto qui propose une carte variée et locale (avec de nombreuses options végétariennes et veganes).

Après avoir dîné, nous avons déambulé dans les rues de Lipscani. Il y a du monde partout !

Les bars rivalisent de décibels pour accueillir les clients. Les danseurs sur podium sont de sorties (des femmes mais aussi des hommes...oui oui !). Durant notre soirée, nous avons fait 3 bars. Pas une seule fois nous ne nous sommes senties en danger ! Les gens sont là pour s'amuser. Les hommes regardent mais ne sont pas lourds. Il faut dire que le cliché des femmes d'Europe de l'Est est bien réel. On ne peut pas rivaliser avec nos jeans t-shirts face à des filles ultra maquillées en mini jupe et talons aiguilles :)

Bref, Bucarest est une des meilleures capitales Européennes pour faire la fête, été comme hiver (c'est quand même plus sympa l'été avec les terrasses et sans les bottes de neige !!).

Conduire à la Roumaine

Après avoir dormi 5h, nous avons pris la route en direction de la campagne.

Jusqu'à présent, nous avons tout fait à pied. Nous avions juste en tête que les limitations n'étaient pas respectées (130km/h en taxi au lieu de 70 sur route mouillée, ça compte ?) et que les piétons étaient prioritaires sur les passages piétons. Quoi ? Comme en France ? Non non, pas comme en France. Ici les piétons se jettent sous vos roues (bah oui, ils sont prioritaires). Vous n'avez plus qu'à piler en espérant que le gars de derrière n'ai pas laissé 5 cm de distance de sécurité. Parce que les passages piétons sont en ville, mais ils sont aussi sur des 4 voies où la vitesse autorisée est de 90 km/h (donc 150km/h en vitesse réelle haha).

Et les voitures dans tout ça ?


Il y a des Dacia, mais surement moins qu'en France.

Il y a des voitures de luxe, et surement plus qu'en France. C'est aussi ce qui vaut les nombreux dépassements sur la droite à une vitesse totalement folle.

Niveau code, il existe, mais vaut mieux jouer à l'instinct !

Si une voiture en face est en train de doubler alors qu'il y a double ligne blanche et qu'elle vous arrive droit dessus, vous comprendrez qu'il n'y a plus de question de priorité mais que vous devrez freiner pour éviter cette jolie collision... Bref, on étaient deux en voitures, et nous étions 2 à conduire en même temps pour analyser la route, les trous, les chiens et les fous du volant.

Premier stop à Bran, au château de Dracula

Classique, nous partons pour Bran au château dit de Dracula.

J'avais visité ce château il y a 15 ans, lorsque j'habitais en Roumanie. J'étais passée par un petit chemin en forêt pour ensuite arriver au château complètement vide, avec quelques meubles, où des gardiennes de salles s'ennuyaient toute la journée. Pas un magasin aux alentours.

2018, le choc fut immense !

Nous arrivons dans des allées de commerçants de souvenirs. La tête de Vlad Tepes (ou Vlad l'Empaleur, qui a inspiré l'histoire de Dracula) est partout...mugs, t-shirts, couvertures, magnets...

Les nombreux bus sont alignés et nous faisons la queue pour la billetterie....30 minutes de queue pour avoir son billet en contre-bas du château. Je ne reconnais plus ces lieux pourtant si paisibles il y a 15 ans.

Nous arrivons au château. Une autre queue nous attend. Nous sommes entourées de touristes des 4 coins du monde ! Nous avons mis peut être encore 30 min pour atteindre la première salle.

Une première salle où il n'y a rien. Juste un vigile qui nous empêche d'avancer. Pourquoi ? Parce qu'en haut des escaliers il y a une autre salle, qui elle, est blindée. Les vigiles communiquent par radio pour réguler le flux des touristes.

Nous nous engageons alors pour une longue et interminables visite. Les salles sont minuscules avec trois meubles. Dans l'audio guide, on nous parle de la reine Maria.

Mais où est Vlad ?

Ah mais en fait Vlad n'a jamais mis les pieds ici ! Ce château a juste été choisi pour en faire un lieu hautement touristique à rentabilité maximale.

Pour aller sur les traces de Val Tepes, il faut se rendre à la Citadelle de Poenari. Beaucoup moins accessible aux touristes de masse, avec ses 1480 marches à gravir (prévoir la journée pour faire l'aller-retour).

Bref, je vous laisse apprécier ces photos du monde (impossible d'avoir des photos sans personne alors autant prendre en photo la réalité !).

Allez plutôt à la citadelle de Rasnov, à 20min de Bran

A Rasnov, garez vous en contre bas de la citadelle. Vous pouvez monter à pied (environ 10 min de marche) ou payer le petit train qui y monte (il fait un stop à Dino parc sur le chemin...un petit parc d'attraction avec des dinosaures...je me demande encore ce qu'il fait là haha).

A la citadelle, vous aurez une magnifique vue sur la forêt environnante, sur Rasnov en contre bras et la campagne alentour. La citadelle garde son charme, avec une grosse partie rénovée et une autre encore en ruine.

Vous y trouverez quelques magasins de souvenirs et un antiquaire.

Direction Brasov


Après ces nombreuses visites, nous avons pris la route pour Brasov, seconde ville de Roumanie.

Nous y avons réservé une petite pension à l'écart du centre ville (qui est entièrement piéton).

Les façades colorées de la ville montrent clairement les influences saxones.

Un conseil: ne passez pas à côté des camions à Kurtos sans y goûter. C'est une spécialité sucrée sous forme de tube. Il s'agit de pâte a brioche cuite au feu de bois, avec l’assaisonnement que vous souhaitez (nature, sucre, coco, cannelle, chocolat...). Un délice !

Suite du périple vers le Nord de la Transylvanie

Après une nuit à Brasov, nous avons repris la route pour nous rendre à Miclosoara. C'est un petit village à 45 minutes de route, où nous avons séjourné chez le Comte Kalnoky.

Un endroit authentique à l'abri des touristes, où vous pourrez découvrir la vraie Roumanie !

Pour en savoir plus sur notre nuit chez le Comte (qui organise aussi des nuits dans la résidence secondaire de son ami...le Prince Charles), cliquez ici.

Après avoir visité la ville de Sighisoara, à 1h30 de route, nous avons décidé de grimper à la Citadelle de Saschiz. Grimper est bel et bien le bon mot.

On commence par suivre les panneaux dans le village situé en contre bas. Puis il faut emprunter un chemin escarpé, toujours en voiture, où on ne dépasse par les 10 km/h.

Au bout de 10 minutes, on arrive à un panneau (un peu bancal).


Nous nous garons dans l'herbe. Il faut ensuite emprunter un petit chemin situé sur la gauche du pilier électrique. Ce chemin est à éviter les jours de pluie ou s'il a plus la veille. Il peut s’avérer glissant et dangereux.

Nous commençons l’ascension sur ce petit chemin.

Arrivées à la citadelle en ruine, nous avons une vue incroyable sur la vallée (incroyable, ils avaient bien choisi leur spot pour la construire haha). Il n'y a personne à la citadelle. Seulement des animaux qui se faufilent en nous entendant arriver. La nature a repris ses droits. Les arbres sont partout, même dans l'ancien puit !

Les ruines peuvent être dangereuses. Nous faisons attention où nous marchons.

Mais cela ne nous a pas empêché d'emprunter un des escaliers qui donnait sur les remparts.

Après plusieurs minutes d'hésitation, nous avons réussi à monter.

Je vous laisse apprécier la vidéo.


Ne manquez pas non plus la Citadelle de Rupea, rénovée récemment et encore peu visitée.

J’espère sincèrement que cet article vous aura donné une meilleure image de ce beau pays.

Et si vous souhaitez partir visiter la Roumanie, en weekend prolongé à Bucarest ou avec un passage en province sur un plus long séjour, contactez moi claire@salmonvoyages.com

Notre séjour d'une semaine nous a coûté seulement 510€ par personne (vols internationaux avec bagages + hébergements + alimentation + transports sur place).

La Roumanie est la destination parfaite pour allier voyage insolite et séjour pas cher, que ce soit préparé ou en voyage de dernière minute !

Petite dédicace à Candice, Damien, Glawdys, David, Lionel, Vanessa, Anaïs, Mathilde, Laure, Bénédicte, François, Katia, Fanny Valentina, Gérard, René et tous les autres qui connaissent si bien ce pays !

#VisitRomania #Roumanie #voyageresponsable #Europe #Brasov #Hôtelpascher #Vacances #Voyagepascher #VisitBerlin #Voyagervégé #Voyageencouple #Voyageenfamille #Volpascher #voyagepascher #Voyagepersonnalisé #Transylvanie #SalmonVoyages #voyager #séjourpascher #séjourderniereminute #Séjourpascher #agencedevoyageenVendée #voyagederniereminute #voyagerenfamille #voyageencouple #Voyagedenoces #Agencedevoyage #Voyagedenocespascher #voyages #promovacances #weekend #promovacances

Claire MATILLON - 06 98 88 38 33 - Claire@salmonvoyages.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram
  • Pinterest
  • LinkedIn Social Icône
  • Youtube

Entreprise Labellisée:

SALMON VOYAGES ENGLISH