• Claire

5 jours en Laponie : du rêve à la réalité !

Mis à jour : avr. 20

Après avoir parcouru trois déserts en 2019, il était temps pour nous d'aller dans le froid.

Comme d'habitude, nous sommes tombés sur des vols accessibles pour la Laponie...on a foncé afin de réaliser notre rêve !


Retrouvez notre retour d'expérience durant ces 5 jours au Nord du Cercle Polaire Arctique:

conseils, activités et surtout...budget !



Jour 1 - Le grand départ

Départ en matinée depuis Paris, en vol direct, pour rejoindre le Grand Nord finlandais, à Kittila.

Après 3h30 de vol, on se retrouve catapultés sous -30°C.

L'aéroport est minuscule. On doit descendre de l'avion par une passerelle extérieure.

Nos jeans se figent instantanément. Tous les français qui descendent de l'avion se mettent à rire nerveusement. Cette situation est tellement incroyable !


On s'équipe avant de descendre de l'avion

Pour réduire au maximum notre budget, nous avons décidé de ne pas louer de voiture.

Nous partons alors en bus pour rejoindre notre hébergement.


Après 1h de bus, nous arrivons à notre cabane finlandaise (aussi appelée cabine).

Il est 17h et il fait nuit depuis au moins 2h. Mais cette nuit ne dérange pas.

La neige apporte une luminosité incroyable ! On peut se balader en pleine forêt, de nuit, sans aucune lumière artificielle !


Notre hébergement en pleine forêt

Après s'être installés dans notre cabine, nous sommes partis faire des courses à pied, à 5min de marche de là, à travers la forêt.

C'est un petit supermarché, siué à côté d'une station essence et de deux restaurants.

On y trouve tout ce qu'il faut pour s'alimenter, fruits et légumes (importés, sauf les pommes de terre et les oignons), conserves, pâtes, fromages...il y a même un rayon vegan :)


Pour notre première soirée en Laponie, on se fait un feu de cheminée, qui a aussi le luxe de chauffer le sauna, situé juste derrière la cloison !




Jour 2 - A la découverte de la Laponie

Réveil en douceur, au rythme du soleil (c'est à dire, 10h). J'adore suivre la nature et écouter les besoins de mon corps en voyage.


Départ pour notre première activité du séjour: une rando raquette de 4h.

C'est la première fois pour moi que je teste les raquettes.

On nous prête des chaussures hautes et nous partons avec notre guide.


Nous avons de la chance, nous sommes les seuls sur ce créneau.



Le temps est très couvert et le guide nous annonce qu'arrivé là haut, ça va souffler.

Je m'attends au pire. Nous sommes déjà en ressenti -26°C.

Mais notre matériel perso nous permet de ne pas avoir froid...j'ai même beaucoup trop chaud durant la rando (retrouvez notre équipement dans l'article ici).

Il fait -26°C et je dois ouvrir mon manteau pour éviter de trop transpirer.

Ma transpiration pourrait ensuite geler et me refroidir...c'est technique :)



La rando est ponctuée de petits stops, pour apprendre et comprendre la nature environnante.

On apprend à respecter les arbres, qui ne sont pas grands, mais qui sont pourtant âgés. Ils se sont adaptés à ces températures hostiles.


Nous arrivons au sommet. Le vent nous pique le visage, seul endroit qui n'est pas couvert.

J'ai l'impression d'être une exploratrice escaladant l'Everest...juste l'impression haha !

Mais j'adore tellement cette sensation, de dépendre de la nature et de faire face à elle.



Sur le chemin du retour, nous descendons à travers la poudreuse. Les seules traces dans la neige sont celles des lapins et des renards.

Nous faisons un stop dans un kota finlandais: c'est une grande cabane avec un feu au milieu. Elles sont en libre accès pour tous les randonneurs. On en trouve environ tous les 5km dans les parcs nationaux.

C'est l'occasion parfaite pour boire un jus de fruits rouges chaud et manger un sandwich local (sans viande de rennes pour nous).

Nous apprenons en fait que les rennes en liberté dans la forêt appartiennent tous à des éleveurs. Ils sont élevés pour leurs viandes, mais aussi pour leur peau et bois. Tout est utilisé.



Retour à notre cabine dans la soirée.

Voyager en Laponie, c'est aussi l'occasion de déconnecter. Ici il n'y a pas de stress.

Pour ce voyage, nous avons pris du temps pour nous, pour nous reposer.

Je pouvais rester des heures à contempler les arbres et la neige à travers la fenêtre de la cabine, de jours comme de nuit.


Jour 3 - On part avec les huskies !

Aujourd'hui, c'est journée avec les huskies !

Un rêve de gosse qui se réalise.


Je ne sais pas trop à quoi m'attendre. J'ai beaucoup hésité avant de réserver cette activité.

Je ne voulais surtout pas participer à de la maltraitance animale.

Mais j'ai réalisé sur place que les huskies étaient complètement dingues de ces sorties.

Ils n'attendent qu'une chose: courir ! Même débout sur les freins du traîneaux, les chiens arrivent à avancer !


Sur chaque traîneau, nous pouvons être 2 adultes (un conducteur & un passager dans le traîneau).

Avec Martial, nous sommes tous les deux lourds. Afin d'éviter une surcharge pour les chiens, nous avons décidé de payer plus cher et de prendre deux traîneaux.



Ce fut une sortie inoubliable !

Nous sommes au beau milieu de la nature, tirés par des chiens, dans un silence incroyable.

C'est la déconnexion assurée !

Sur le chemin, on s'arrête avec le groupe (ici 8 personnes) pour faire un stop au coin d'un feu, boire un verre de jus de fruits rouges chaud et repartir (en changeant de pilote si vous êtes deux sur le même traîneau).




Jour 4 - Sortie en motoneige

On part sur du motorisé aujourd'hui, avec une sortie en motoneige.

Cette fois-ci, nous serons bien deux sur la moto (pas de soucis de maltraitance animale pour cette activité :)).


Nous ne sommes que tous les deux pour cette activité, accompagnés de deux guides.

Avant de partir, on nous explique les consignes de sécurité et de conduite.

Martial prend la première partie du trajet. C'est forcement plus bruyant que les huskies, mais toujours aussi beau !



Les guides nous amènent jusqu'à leur kota privé, au bord d'un lac gelé !

On se restaure au coin du feu, avec du café, des gâteaux à la cannelle et du pain traditionnel.

Un beau moment de partage avec nos guides.



Au retour, j'ai pris la position de pilote.

5 minutes ont suffit pour que je nous envoie dans le décors :)

Une mauvaise évaluation du virage, une accélération au mauvais endroit et bam...dans la poudreuse ! Et comme on fait les choses bien, Martial filmait pile à ce moment là...je vous laisse admirer ce moment insolite et drôle en vidéo.

Je me suis excusée milles fois auprès des guides...ils ont été adorables !



Pour notre dernier soir, nous avons décidé d'aller au restaurant.

Sans voiture, les options sont assez limitées et en taxi, la note peut vite être élevée.

Nous avons opté pour un resto à 10min de marche de notre hébergement: une pizzeria.

Les plats locaux restent assez limités et tournent beaucoup autour de la viande de rennes et d'ours (on est pas fan en tant que végétariens). Il y a sinon beaucoup de burgers ou pizzas.

Je préfère personnellement faire des courses locales et découvrir des produits où on ne comprend rien à ce qu'il y a écrit dessus, plutôt que de manger des burgers et pizzas pendant une semaine.


Jour 5 - Déjà l'heure du retour

Notre vol est à 18h.

On décide de prendre le temps pour cette dernière journée.

On aurait pu se remettre une activité, mais on préfère profiter de cet environnement ressourçant.

Il a neigé toute la semaine, mais on ne sen lasse pas. C'est tellement magique !



Retour à Paris dans la nuit, avec une courte escale à Helsinki


Est-ce que vous avez vu des aurores boréales ?

C'est la question qu'on m'a posé une centaine de fois !

Je rêvais de les voir et j'en rêve encore.


Non, n'avons pas vu d'aurores boréales.

En réservant mes vols, je pensais avoir aussi réservé l'option "aurores".


Mais la nature m'a mis une belle claque. Elle m'a rappelé qu'elle décidait.


Toutes nos nuits étaient couvertes avec une épaisse couche de nuages.

Les aurores étaient juste derrière.

J'ai passé des heures, les yeux tournés vers le ciel, à chercher une éclaircie, juste un minuscule trou dans les nuages...mais rien.


Les aurores...derrière les nuages

Je suis malgré tout contente de cette remise en place (il y a du positif dans tout).

J'ai compris que la nature avait encore et toujours le dessus.

Et j'ai aussi compris que je devrais revenir pour réaliser ce rêve :)


La question du budget

Vous êtes (très) nombreux à attendre mon retour budget.

Voici un tableau détaillé de nos dépenses:



Comme vous pouvez le constater, le budget part principalement dans les activités sur place.


Afin de limiter ces dépenses, j'ai réussi à négocier

pour les clients Salmon Voyages

une réduction de 10% sur toutes les activités sur place

(raquettes, huskies, motoneige, vélo...).


Je renonce aussi à des propositions de commission pour que vous puissiez partir au vrai prix !


Le budget Salmon Voyages est 2 fois moins élevé qu'en passant par une agence de voyage classique, pour les mêmes prestations.

La Laponie en moins de 2 minutes




Réalisez vos rêves !

Partez enfin au vrai prix sans passer vos soirées à chercher

Confiez vos recherches à Salmon Voyages !

Recevez gratuitement votre proposition de séjour personnalisée


Claire MATILLON

claire@salmonvoyages.com

06 98 88 38 33

www.salmonvoyages.com








Claire MATILLON - 06 98 88 38 33 - Claire@salmonvoyages.com

  • Facebook Social Icon
  • Instagram
  • Pinterest
  • LinkedIn Social Icône
  • Youtube

Entreprise Labellisée:

SALMON VOYAGES ENGLISH